Image default
Immobillier & BTP

Où acheter son terrain à construire en Bretagne ?

Où acheter son terrain à construire en Bretagne ?
Notez cet article

La région bretonne reste un territoire attractif aussi bien pour son dynamisme économique que son cadre de vie chaleureux. La Bretagne dispose de terrains, qui varient en matière de prix et de dimensions. Pour vous aider à réussir votre projet immobilier dans la région, ce guide vous indique dans quels quartiers acheter son terrain à construire en Bretagne.

En Ile-et-Vilaine et dans les Côtes-d’Armor

Pour l’achat de terrain à vendre en Bretagne, la majorité des lots de terrains sont situés en Rennes Métropole. Toutefois, les parcelles ne sont pas difficiles à trouver, même si l’opération est plus complexe dans certaines zones comme Cesson. Avec la densification, la surface des terrains est de plus en plus réduite et leur prix de vente est plus onéreux. Une stabilité des tarifs est cependant notée sur la Métropole avec des dimensions également moins importantes. 

Dans cette zone, la surface moyenne est de 250 à 300 m². Les lots de parcelles disposant de petites dimensions ne permettent pas d’opter pour certains modèles de construction. Leur prix au m² est supérieur à 1000 euros, soit une fourchette de 40 000 à 150 000 euros. Ces tarifs peuvent atteindre les 250 000 euros dans la capitale bretonne.

Dans les côtes d’Armor, la plupart des terrains sont lotis. Il s’agit donc d’une zone où il est difficile de trouver une parcelle hors lotissement pour disposer d’une propriété atypique avec une surface de 450 à 700 m². Pour ceux qui sont à la quête de surfaces à proximité de la mer, il existe des parcelles en Bretagne proches mer d’une superficie de 450 à 1500 m². Toutefois, les normes d’urbanisme y sont plus sévères.

En Morbihan et dans le Finistère

Dans le Morbihan, les terrains sont plus accessibles financièrement. Ils sont vendus à des prix compris entre 50 000 et 300 000 euros pour des dimensions allant de 300 à 500 m². Pour les budgets moyens, il est préférable de s’éloigner de la côte où les parcelles sont très onéreuses. De plus, les PLU sont encore plus draconiens sur la côte, de même que les architectes.

En ce qui concerne le Finistère, les tarifs des terrains ont connu une baisse de 3 %, pour une moyenne de 67 euros le m², d’après la Chambre des notaires de l’Ouest. L’accessibilité des parcelles conduit logiquement à un taux d’achat plus important. Néanmoins, il est plus facile de trouver des terrains dans les quartiers périphériques de Quipmper (Ergué-Gabéric, Guengat, Plogonnec, Plomelin) que dans l’hyper centre.

Related posts

La société civile de placement immobilier : une des meilleures solutions de placement

Laurent

Le notaire dans le processus de vente/achat immobilier

Laurent

Comment entretenir votre piscine ?

Laurent