Affiliate-talk.com
Image default
Famille & Enfants

Sophie la girafe : ce jouet est-il cancérigène ?

En France, et dans de nombreux pays du monde, Sophie la Girafe est une référence en matière de jeux d’éveil bébé. En effet, il s’agit du jouet 1er âge le plus populaire ! Commercialisée par la marque française Vulli, Sophie la Girafe est à l’origine un jouet de dentition. Mais, au fil des années, elle est devenue le jeu de bébé préféré des enfants et de leurs parents. Malheureusement, cette adorable girafe n’est pas appréciée de tous. En effet, elle fut vivement critiquée et a fait l’objet de multiples polémiques. Aussi, aujourd’hui, vous vous demandez peut-être si Sophie la Girafe est cancérigène. Dans cet article, nous allons vous apporter des réponses. Pour commencer, revenons sur les différentes polémiques autour de Sophie la Girafe.

Retour sur les polémiques autour de Sophie la Girafe

La première polémique autour de Sophie la Girafe a été lancée par le test entrepris par l’UFC. Cette association de consommateurs a mentionné la présence de nitrosamines, qui sont des composés chimiques cancérigènes, dans ce jouet bébé. Les nitrosamines sont présentes dans notre alimentation, notamment dans la charcuterie, mais aussi dans la bière. On retrouve aussi des nitrosamines dans la fumée de cigarette.

Mais Sophie la Girafe a fait l’objet d’autres scandales ! En effet, le jouet de la marque Vulli a été accusé de contenir du bisphénol A, un autre composé toxique pouvant entraîner des problèmes de santé. Effectivement, le bisphénol A est un perturbateur endocrinien, dont les conséquences sur la fertilité et l’obésité sont prouvées scientifiquement. Mais attendez, ce n’est pas tout ! Une maman américaine a également mis en lumière la présence de moisissures à l’intérieur de Sophie la Girafe.

Alors, que penser de toutes ces polémiques ? Faut-il croire aux rumeurs prétendant que Sophie la girafe cancérigène ? Nous vous proposons de faire le point, dans la suite de ce guide.

Pourquoi les rumeurs autour de Sophie la Girafe sont-elles fausses

Il est possible de démentir les rumeurs autour de Sophie la Girafe, tout simplement en faisant le point sur la composition de ce jouet. En effet, celui-ci est fabriqué à l’aide d’un seul matériau : le caoutchouc, issu de la sève d’hévéa, un arbre poussant à Madagascar. En outre, la peinture utilisée par la marque Vulli se compose uniquement de pigments d’origine naturelle, qui n’engendrent aucun danger lorsque bébé porte Sophie à la bouche.

Bon à savoir : le caoutchouc naturel ne contient pas de nitrosamines, ni de bisphénol A. Mais alors, qu’en est-il des moisissures ? Sachez que celles-ci peuvent apparaître lorsque Sophie la Girafe est utilisée comme jouet de bain. Or, la marque Vulli le déconseille vivement. En d’autres termes, lorsque les conditions d’utilisation de Sophie la Girafe sont respectées, il n’y a aucun risque de voir apparaître des moisissures.

La réglementation européenne concernant les jouets pour enfant : en savoir plus

Afin de mettre un terme définitif aux polémiques autour de ces jeux d’éveil bébé, nous vous proposons d’en savoir plus concernant la réglementation européenne autour des jouets pour enfant. Celle-ci oblige les fabricants à se conformer à plusieurs normes strictes, notamment en matière de substances chimiques. Si certaines sont interdites, d’autres comme le bisphénol A font l’objet d’une limite à ne pas dépasser.

Autres articles à lire

Conseils pour voyager avec bébé

Claude

Un coussin personnalisé pour faire plaisir à un proche

Journal

Comment booster l’intelligence d’un enfant ?

Irene

Le talkie-walkie : un cadeau original pour son enfant

Odile

La poussette-canne : un équipement indispensable pour bébé

Irene

Quelques conseils pour faire face à la perte d’un proche

Tamby