Affiliate-talk.com
Image default
Santé & Médecine & Paramédical

Vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole

Le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole contient une protection contre les trois maladies dont il porte le nom.

Le virus de la rougeole peut provoquer de la fièvre, une toux, un nez qui coule et une irritation oculaire, ainsi qu’une éruption cutanée. Faute de traitement, cette maladie peut entraîner des crises, un pneumonie, des lésions cérébrales, voire un décès.

Le virus des oreillons peut être à l’origine de maux de tête, fièvre, enflure des glandes, entraînant surdité, une infection des fines membranes qui entourent le cerveau (méninges) et la moelle épinière (méningite), ainsi qu’une enflure des organes reproductifs.

La rubéole peut entraîner une fièvre et une éruption cutanée. Elle est réputée responsable de l’arthrite chez les femmes. Une infection par la rubéole pendant la grossesse peut entraîner une malformation de l’enfant à naître, ainsi qu’une fausse-couche.

Le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons est administré en injection : des agents infectieux non nocifs sont introduits dans le corps pour stimuler le système immunitaire et le préparer à des attaques ultérieures éventuelles.

Utilisation générale ;

Les bébés doivent recevoir une première infection de ce vaccin entre 12 et 15 mois ; la seconde injection doit être administrée entre 4 et 6 ans. La seconde dose peut cependant être administrée à n’importe quel moment, à condition qu’au moins 28 jours se soient écoulés après la première dose.

Les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) conseillent à toute personne de plus de 18 ans de se faire administrer au moins une dose du vaccin contre la rougeole, la rubéole ou les oreillons.

Cas de contre-indications

Les CDC déconseillent ce vaccin dans les cas suivants :

  • toute personne présentant une allergie à la gélatine ou à la néomycine (antibiotique).
  • Les personnes déjà malades.
  • Les femmes enceintes.
  • Les personnes dont le système immunitaire est affaibli (par exemple les porteurs du VIH/Sida, les patients atteints d’un cancer, ainsi que ceux qui présentent une faible numération plaquettaire).
  • Toute personne ayant récemment reçu une transfusion sanguine.

Effets secondaires possibles

Si les CDC confirment que la plupart des personnes ayant reçu ce vaccin ne présentent que peu de problèmes à cet égard, un certain nombre d’effets secondaires peuvent cependant intervenir. Il s’agit notamment des suivants :

  • fièvre ;
  • éruption cutanée légère ;
  • transpiration excessive ;
  • crise ;
  • douleur et raideur au niveau des articulations ;
  • autres réactions allergiques.

Autres articles à lire

Comment maigrir sans faire de régime

Irene

Quand faut-il effectuer un nettoyage de l’extrême 

Emmanuel

Comment arrêter de fumer avec la cigarette électronique ?

Journal

Comment maigrir des hanches et perdre ses poignées d’amour ?

Irene

Sur quelle base le système immunitaire devrait-il se reposer pour rester en forme ?

Tamby

Les produits Percko, parfaits pour soulager le mal de dos

Tamby