Image default
Santé & Médecine & Paramédical

Comment prévenir l’ostéoporose ?

L’ostéoporose, qui est une affection touchant le squelette, entraîne une baisse de la minéralisation osseuse. Associée à un risque élevé de fractures, elle peut se soigner et se prévient de diverses manières.

Symptômes, causes et types d’ostéoporose

A dire vrai, il n’y pas de symptômes directs permettant d’identifier l’ostéoporose, car la manifestation principale est plutôt une conséquence de la pathologie. La maladie se manifeste généralement par des fractures spontanées ou consécutives généralement dues à un traumatisme sans gravité. Les parties les plus touchées sont les vertèbres, les poignets et le col du fémur. Le bilan calcique reste normal, tandis que les radiographies révèlent des os pâles et transparents, avec une diminution de l’épaisseur de la corticale.

L’ostéoporose primitive, qui est la forme la plus fréquente de la maladie, survient chez les femmes généralement à la ménopause et ou bien au-delà de 75 ans tant pour les femmes que pour les hommes. On lui attribue environ 130 000 fractures chaque année en France. Ces fractures s’accompagnent d’une dégradation de la qualité de la vie et de douleurs.

Plus rare, l’ostéoporose secondaire peut-être causée par une immobilisation prolongée, particulièrement chez les personnes grabataires et plâtrées, ainsi qu’à des perturbations endocriniennes telles que l’acromégalie et le diabète. Une insuffisance rénale peut également être à l’origine d’une telle infection, ainsi que certaines intoxications alimentaires et atmosphériques.

Les moyens de prévention de l’ostéoporose

Des exercices physiques permettant d’appliquer une pression sur les os des hanches, le tennis, la danse ou la marche rapide sont particulièrement efficaces pour prévenir l’ostéoporose. En effet, de tels exercices renforcent les os tout en entretenant la qualité des muscles et des ligaments. Il en est de même pour les exercices de résistance tels que les poids et les haltères.

Un ajout de calcium et de vitamine D dans l’alimentation donne aux os leur force et leur rigidité. Le lait et les boissons à base de soja en contiennent en quantité suffisante. Pour les personnes allergiques au lactose, le tofu fabriqué avec du sulfate de calcium ainsi que le brocoli et les amandes sont parfaits.

Un apport élevé en acides gras oméga 3 réduit aussi de manière significative le risque de fractures osseuses. Les sources les plus importantes sont les poissons riches en matières grasses comme le maquereau, le saumon et le hareng. Deux repas de poisson par semaine sont suffisants, mais si ce n’est pas possible, on peut consommer des compléments alimentaires qui ont également l’avantage d’être faciles à assimiler.

Related posts

Les changements chez une femme enceinte

Irene

La méditation et ses principaux bienfaits

Irene

Un sourire étincelant en 2 minutes avec ce produit sans peroxyde

Alain Li Do