Affiliate-talk.com
Image default
Animaux

Confinement : quelles conséquences pour les parcs animaliers ?

Pour ralentir la propagation du coronavirus, de nombreuses dispositions ont été prises, notamment celle du confinement de la population. Quand bien même cette stratégie pourrait permettre de freiner la multiplication des cas, elle n’est cependant pas sans conséquence. Découvrez quelles en sont les incidences sur les zoos.

La chute du nombre de visites

Le principe du confinement stipule que chaque citoyen reste chez lui et n’en sortira que pour les déplacements dits de premières nécessités. Cette mesure sanitaire adoptée par les autorités pour lutter contre la propagation du COVID-19, a fait chuter irrémédiablement le nombre de visiteurs enregistré par les zoos. Ainsi, à l’image du parc-de-courzieu.fr, qui enregistrait une forte affluence de visiteurs auparavant, plusieurs sites restent fermés.

Conséquences économiques du confinement sur les zoos

Le confinement imposé à la population a conduit inéluctablement à la fermeture de plusieurs établissements exerçant dans l’écotourisme, avec des conséquences dramatiques sur l’économie de ces sites. En effet, malgré l’absence de visiteurs et la baisse des bénéfices, les gestionnaires de chaque parc animalier doivent toujours faire face à de nombreuses charges qui pourraient bien les conduire à mettre définitivement la clé sous la porte.

En effet, bien qu’il y ait une assignation à résidence, les animaux présents dans ces parcs font toujours l’objet de soins vétérinaires, ainsi que l’entretien de leurs habitats. Car, pour assurer la survie de ces espèces, il est impérieux de continuer à les nourrir convenablement. Sans ces soins vitaux, le monde court droit vers la perte de ces précieuses espèces de la biodiversité. Or, les visiteurs qui constituent la principale source de financement des zoos n’ont plus la possibilité de s’y rendre. Ainsi, les responsables de ces sites connaissent une difficulté accrue à faire face aux dépenses incompressibles pour satisfaire les besoins alimentaires et sanitaires des animaux ainsi que les coûts de fonctionnement de ceux-ci.

Face à une telle crise, l’aide financière des amoureux de la nature s’avère indispensable pour faire face aux différents besoins des parcs. Certains établissements, quant à eux, anticipent sur l’éventualité de la levée des fermetures en offrant la possibilité à leurs clients de faire des pré-réservations.

Autres articles à lire

Les raisons qui poussent à utiliser une tondeuse pour chevaux

Laurent

Comment se déroule l’adoption d’un chaton à la SPA ?

Tamby

Vans droits et obliques : la solution idéale pour le transport de chevaux

administrateur

La mesure inédite de la Californie pour protéger les animaux d’élevage

Jonas

Comment bien choisir son assurance chien ?

Laurent

Quels sont les principales maladies du cheval ?

Laurent