Image default
Actualité

En 2020, les services à domicile pour personnes âgées devraient encore progresser

En 2020, les services à domicile pour personnes âgées devraient encore progresser

L’espérance de vie en France augmente chaque année. Selon les statistiques de l’INSEE,  le nombre de personnes âgées, en perte d’autonomie, pourrait passer à 6600 en institution et à 37500 à domicile. Si l’on s’en tient à ses prévisions, le secteur de l’aide à domicile pour personnes âgées devra encore générer plus d’emplois à partir de cette année.

Le contexte légal

C’est la loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement qui encadre les actions des organisations qui interviennent dans les services à domicile pour les séniors. Depuis le 1er janvier 2016, l’exercice de ce métier doit être précédé de l’obtention d’une autorisation du conseil départemental, valide pour 15 ans. Leur tarification est également encadrée par la loi, via toujours le conseil départemental. La loi reconnaît 3 catégories d’organismes de services d’aide à domicile. Les professionnels gré à gré constituent 40¨% de part de marché, les associations publiques font également 40% et les privés qui ne font que 20%.

Les services à domicile pour personnes âgées seront fortement sollicités en 2020

L’admission en institution n’est plus l’option de premier choix en France. De nombreuses personnes dépendantes préfèrent le cadre familial pour finir leurs beaux jours. Cette réalité devrait davantage s’accentuer à partir de 2020. Selon les statistiques on assistera à une augmentation de plus de 20%, en 2020, de l’effectif des personnes âgées très dépendantes, rien qu’en Picardie par exemple. Dans les autres régions du pays, l’accroissement est plus prononcé. Ces personnes en perte d’autonomie sollicitent les services d’aide à domicile pour des prestations liées à l’aide à la personne, l’assistance pour les sorties et l’aide pour les tâches domestiques. Les  services d’aide à domicile seniors connaîtront donc un boom en cette année.  Plusieurs facteurs sont à la base de cette hausse de sollicitation de ces services spécifiques. La maladie d’Alzheimer, par exemple,  sévit véritablement en France dans le rang des personnes âgées, les rendant très dépendantes. Une femme sur quatre et un homme sur cinq âgés au moins de 85 ans en souffrent. Il faut néanmoins une certaine qualification pour porter assistance à ces types de sujets.

Related posts

5 avantages de la publicité gonflable

administrateur

Comprendre les détails d’un Kbis association

Tamby

Comment s’opposer à l’obsolescence programmée électroménager ?

Journal