Image default
Tourisme & Voyages

Vers le changement de DOM-TOM en DROM-COM

Les Départements d’outre-mer et territoires d’outre-mer ou DOM-TOM sont une appellation des territoires français qui sont proches ou éloignés de la Métropole. Ils existent depuis longtemps au point d’être démodé dans la géopolitique internationale. Ce n’est juste que par habitude que les gens en parlent, mais juridiquement cette appellation est en train de perdre son sens. C’est la raison pour laquelle une révision constitutionnelle a été effectuée pour le transformer en Département ou régions français d’outre-mer et collectivités d’outre-mer.

Qu’est-ce que le DROM ?

Les Départements ou régions français d’outre-mer ou DROM sont l’ensemble des espaces français qui se trouvent loin de la Métropole. Ils sont constitués de la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, la Réunion et la Mayotte. Ces dernières ont les mêmes valeurs juridiques que les départements et régions se situant en France métropole. Cependant, il existe certains points qui les caractérisent. Les DROM sont gérés par une seule préfecture et deux assemblées. Le Conseil général s’occupe des départements et le Conseil régional des régions. Ces territoires d’outre-mer sont également régis par les mêmes lois qu’en Métropole. Ils jouissent toutefois d’une certaine tolérance, et ce, à cause de leur situation géographique. Leur indépendance est beaucoup plus importante que celle des départements et régions qui se situent en France métropolitaine.

Les spécificités des Collectivités d’outre-mer

Les Collectivités d’outre-mer comprennent la Polynésie française, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Elles ont un statut plus spécifique. Leur indépendance est d’abord beaucoup plus considérable. Cela se traduit par le fait que les COM peuvent gérer leurs propres affaires administratives. Leur assemblée a le plein pouvoir de poser des conditions permettant d’accepter ou refuser les propositions des lois venant de la Métropole. Ce sont des signes d’autonomie quasi totale dont les DROM ne disposent pas. En effet, toutes les décisions de l’administration centrale sont encore minutieusement analysées si elles sont vraiment compatibles aux réalités locales. Pour avoir plus d’informations sur ce mécanisme, n’hésitez pas à voir le site suivant.

Détails à savoir sur les territoires d’outre-mer

Le statut de colonie n’ayant plus été adapté au contexte mondial qui prône la dignité humaine, l’Hexagone tente de tempérer ses concepts. Les Territoires d’outre-mer ou TOM voient le jour. Ils sont donc une sorte de COM. Cependant, certaines terres continuent d’être appelées comme TOM. Elles se trouvent en Antarctique et se dénomment Terres australes et Antarctiques françaises ou Taaf. Celles-ci restent toutefois inhabitables à cause de leurs insupportables conditions climatiques. Quant à la Nouvelle-Calédonie, celle-ci est constituée d’îles et d’archipels se situant en Océanie. Elle fait également partie des collectivités françaises d’outre-mer, mais avec une plus importante autonomie politique. D’abord, la Nouvelle-Calédonie a le plein droit d’établir les lois qui lui conviennent. Preuve : cette collectivité a pu s’exprimer sur le maintien ou non de la France métropolitaine le 4 novembre 2018. Elle a décidé dans ce référendum de rester sous la tutelle de la République française.

Related posts

Faites le plein de nature en Bourgogne !

Journal

Voyage en Inde : que ramener en souvenir ?

Tamby

Comment voyager pas cher ?

Irene