Image default
Cuisine & Gastronomie

Comment cuire et déguster le homard ?

Notez cet article

Le homard est considéré mondialement comme l’un des produits les plus élégants. La meilleure façon de le savourer est de le cuire vivant et de le manger le plus naturellement possible. Le homard peut vivre jusqu’à 60 ans. Du fait de la diminution spectaculaire du stock du homard durant ces dernières décennies, la Norvège a mis en place une réglementation concernant la taille et le nombre de pièces pêchées. Nous vous conseillons de déguster un homard à Cabourg, car certains restaurants maîtrisent parfaitement la cuisson. 

Le homard, riche en protéines et en vitamines

Le homard mesure environ 30 cm et pèse de 300 à 600 grammes. Son abdomen possède sept anneaux et il est rempli d’une chair blanche très dense. Le homard était très apprécié dans l’antiquité. Au moyen âge et à la renaissance, on lui reconnaissait en plus de ses qualités culinaires des propriétés médicinales. Autrefois très abondant, la pêche intensive du homard l’a rendu assez rare, ce qui explique son prix élevé qui en fait un mets de luxe. Cette espèce est aujourd’hui protégée et sa pêche est réglementée. Le homard se déguste en primeur pendant le mois de septembre, octobre. C’est la pleine saison en avril, mai, juin, juillet, août.

Des qualités nutritionnelles très intéressantes

Le homard permet de se régaler sans trop se soucier de sa santé. Quel que soit le mode de préparation, il faut toujours retirer la poche de gravier située juste derrière la tête ainsi que les intestins localisés sous la queue. Il faut ensuite le pocher, prendre soin de l’attacher afin qu’il ne se débatte pas, ce qui rend sa chair plus tendre. Le cuire 7 à 10 minutes, cuit, il devient rouge vif. On le consomme avec une très bonne mayonnaise. Il trouve sa place sur un plateau de fruits de mer. On peut aussi le cuire au four après l’avoir coupé en deux. On l’agrémentera d’une sauce. À l’Américaine, son corail est utilisé pour lier la sauce. Il rendra la soupe de poisson délicieuse. Sa carapace broyée entre dans la composition de la bisque.

Related posts

Cafés italiens en capsules compatibles Lavazza Modo Mio® et Nespresso®

Alain Li Do

Restaurant gastronomique, un gage de qualité

Claude

Comment choisir sa cafetière Senseo ?

Odile