Affiliate-talk.com
Image default
Santé & Médecine & Paramédical

Complications liées à un taux de cholestérol élevé

Un taux de cholestérol élevé constitue un facteur de risque majeur de maladie du cœur. Parce qu’un taux élevé de cholestérol ne se manifeste généralement pas par des symptômes, il peut se passer des années sans que vous ne le détectiez. Plus le temps passé sans être traité est long, plus grandes sont les chances de complications. Les complications possibles liées à un taux de cholestérol élevé comprennent :

Athérosclérose

Un taux de cholestérol élevé peut mener à une athérosclérose, une accumulation dangereuse de cholestérol et d’autres matières graisseuses sur les parois de vos artères. Ces amas durcissent avec le temps et se transforment en plaque. Ils peuvent réduire le flux sanguin circulant dans vos artères ou même le bloquer complètement.

Maladie des artères coronaires (coronaropathie)

La maladie des artères coronaires (coronaropathie), autrement appelée maladie cardiaque, est le résultat final de l’athérosclérose. Plus votre taux de cholestérol est élevé, plus le risque que vous développiez une coronaropathie est grand. Les maladies cardiaques sont la première cause de décès aux Etats-Unis.

Crise cardiaque et accident vasculaire cérébral

Un taux de cholestérol élevé peut endommager la paroi – ou intima – des vaisseaux sanguins et des artères. Quand cela arrive, la plaque peut se constituer. Si la plaque se casse ou rompt, un caillot de sang risque de se former et de bloquer l’artère. Cela peut aboutir à une crise cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral.

Maladie artérielle périphérique (MAP)

La maladie artérielle périphérique (MAP) se développe quand vos extrémités ne reçoivent plus assez de sang. Elle est causée par l’accumulation de plaque dans les bras, les jambes, les pieds, ou les mains, et elle indique souvent la présence d’athérosclérose dans d’autres parties du corps. La MAP apparait le plus fréquemment dans les jambes. En plus de réduire le flux sanguin dans les bras ou les jambes, la maladie artérielle périphérique peut également limiter l’afflux de sang vers le cœur et le cerveau. Les personnes atteintes de MAP ont un risque plus élevé de crise cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux et d’amputation de membres.

Autres articles à lire

Un sourire étincelant en 2 minutes avec ce produit sans peroxyde

Alain Li Do

Le régime hyperprotéiné : maigrir en conservant ses muscles

Irene

Quand faut-il effectuer un nettoyage de l’extrême 

Emmanuel

Avis sur les bruleurs de graisse : tout ce que vous devez savoir

Irene

Le sushi serait plus calorique que le célèbre Big Mac

Irene

Que manger pendant les examens ?

Irene