Affiliate-talk.com
Image default
Immobillier & BTP

Démembrement en Scpi : En quoi cela consiste ?

Le monde de l’immobilier est assez complexe, surtout lorsque vous comptez vous en approprier, que vous voulez en vendre. Beaucoup de questions se posent dans votre tête sans doute. Mais dans cet article nous allons essayer d’éclaircir vos doutes à ce sujet pour vous aider un peu dans votre choix d’entrées dans l’immobilier, ainsi, il vous sera plus facile, espérons-le de comprendre.

SCPI définition

Commençons d’abord par le tout début. Le SCPI, est l’acronyme de Société Civile de Placement Immobilier. Elle doit également être agréée par l’autorité des marchés financiers et suivie de près par L’ AMF. C’est donc un placement immobilier qui a pour mission et but de collecter des fonds auprès des investisseurs dans le but d’investir dans un patrimoine locatif. Ces patrimoines peuvent être plusieurs, comme des bureaux ou encore des petits commerces… tous les SCPI sont gérés par des gestionnaires dans des sociétés spécialisées, et cela ont pour mission de verser à chaque trimestre des intérêts aux associés. Ces sociétés sont d’ailleurs en charge de la sélection des locataires et de l’entretien du bien locatif. Si cet article vous intéresse, et que certain sujet retient encore votre attention, nous vous prions de venir jeter un coup d’œil au lien suivant http://scpi-demembrement.net/

Démembrement

La SCPI, propose de nombreuses manières d’entrer dans le monde de l’immobilier mais le plus fréquent est le démembrement qui peut être temporaire. Le démembrement de propriété consiste plus simplement à scinder une propriété en deux. L’un pour la nue-propriété ; pourra à peine toucher aux loyers et devra avoir l’accord de l’usufruitier pour vendre ou faire louer ; et l’autre pour l’usufruitier qui pourra jouir des loyers offert par la résidence sans pour autant être patron officiel. Il n’a par conséquent aucun droit de vendre la propriété même s’il le voulait.

La fiscalité du démembrement SCPI

Le démembrement de part de SCPI entraine deux fiscalités. Celle pour les nues-propriétaires et celle pour les usufruitiers. Celle de l’usufruitier est simple, étant donné qu’il percevra les loyers imposés en tant que revenu foncier, il sera donc imposé sur ceux-ci à sa tranche marginale d’imposition plus les prélèvements sociaux (15,5%). Les parts de SCPI sont également assujetties à l’ISF. Pour ce qui est du nu-propriétaire il n’aura rien à payer puisque ne percevant pas de loyer il n’aura rien à déclarer de plus s’il acquitte de ses parts par emprunt, ses intérêts d’emprunt seront déductible de revenu net global.

Autres articles à lire

L’investissement locatif : une solution sûre à Nantes

Journal

Misez sur les logements neufs pour vivre confortablement

Journal

La société civile de placement immobilier : une des meilleures solutions de placement

Laurent

Découvrez les avantages de faire appel à un promoteur

Journal

SCPI fiscale et SCPI de rendement : que choisir

Irene

Qui peut investir sur la location meublée non-professionnel

Irene