Image default
Santé & Médecine & Paramédical

Stérilisation par rayonnement gamma : comment ça marche ?

Nicolas Appert a mis au point le premier principe de stérilisation par la chaleur vers la fin du XVIIIème siècle. Mais, les choses ont considérablement évolué depuis cette époque. À cet effet, même si la chaleur est toujours utilisée pour stériliser dans de nombreux domaines, certains traitements sont aujourd’hui encore plus efficaces. Ainsi, parmi ces traitements, le rayonnement gamma est réputé pour son grand potentiel de stérilisation. Alors comment marche-t-il ?

La stérilisation par rayonnement gamma : de quoi s’agit-il ?

Un noyau radioactif émet trois types de rayonnement bien connus : les rayons alpha, les rayons bêta et enfin les rayons gamma. Bien que ces trois types de rayonnement soient utilisés dans la destruction des germes infectieux, les rayons gamma apparaissent comme les plus efficaces. En effet, de même nature que les rayons X, mais avec une longueur d’onde plus courte (entre 1 angström et 0,01 angström), le rayonnement gamma a un plus grand pouvoir de pénétration. Ainsi, peut-il traverser jusqu’à 20 cm de plomb. À cet effet, il est largement utilisé à l’échelle industrielle dans la stérilisation :

  • des dispositifs médicaux ;
  • des produits pharmaceutiques ;
  • dans l’élevage ;
  • des archives ;
  • des produits cosmétiques et articles de toilette ;
  • des emballages ;
  • etc.

Pour plus d’informations sur les diverses applications des rayonnements gamma, cliquez ici.

Comment fonctionne ce type de stérilisation ?

Les rayons gamma sont des radiations électromagnétiques de très haute énergie. Pour produire le rayonnement gamma, on utilise du cobalt-60 de synthèse. La mise en place de l’ensemble du système de stérilisation nécessite une infrastructure appropriée. Il s’agit généralement d’une cellule de protection en béton alimentée par un train de convoyage. Ce dernier apporte les différents produits à stériliser dans la cellule par une entrée pour en ressortir souvent par une autre. La dose d’irradiation au rayon gamma n’est alors pas le même pour tous les produits. Exprimée en kilo Gray (kGy), la dose pour chaque produit est calculée et testée avant tout procédé de stérilisation.

Related posts

Les huiles essentielles, pour un été en toute sérénité !

Journal

Soulager l’arthrose : des solutions naturelles innovantes

Journal

Un sourire étincelant en 2 minutes avec ce produit sans peroxyde

Alain Li Do