Image default
Maison & Bricolage & Déco

Aménagement de combles, les étapes à suivre

Avant de projeter à faire construire une maison, on pense déjà à tout, même les combles.  C’est un avantage en confort thermique et économique d’énergie de les avoir sur son toit. Seulement, rien de plus facile, le couvreur procéder à des opérations minutieusement réalisées pour y parvenir.  Pour vous donner idées de ce que fait ce couvreur, nous allons détailler ici pour vous chacune de ses étapes en installation ou changement de comble.

Une charpente adaptée

La comble demande pas mal de projets d’aménagements, et la présence d’une charpente est incontournable.  Normalement, celle-ci est prévue pour une installation de combles. Elle est soutenue par des grosses poutres pour laisser plus d’espace, c’est la forme traditionnelle.  On parle là de ces supports en bois, qui soutiennent la totalité de la couverture. Ils s’appuient sur les supports muraux et un agencement d’installation en bois qu’on peut aménager pour créer une petite installation.  Et dans sa forme plus évoluée, la charpente est faite de fermettes, des éléments préfabriqués en usines.  C’est beaucoup plus solide, mais avec celle-là, il est impossible de faire introduire les combles sauf si on utilise des poutres autoporteuses pour renforcer les pièces aussi connu sous le nom d’« arbalétriers ».  C’est en elle que repose tout le poids de la charpente, toute la couverture jusqu’au plafond. Ainsi, il y a plusieurs façons de créer les combles selon la conception destinée à la toiture, notamment à la charpente. Il arrive même que le travail d’aménagement de combles demande des modifications de la pente du toit et de changement de couverture.  Et pour un travail suivant les règles régissant la commune de la ville , il y a une demande d’autorisation à faire à la mairie.

Les travaux à faire en sous pente

En cette aménagement, on attend à profiter du confort thermique : bien chaud l’hiver et de la fraîcheur durant l’été. Pour cela, l’usage d’un produit isolant est requise dont  ¾ des maisons en France utilisent la laine en verre. N’empêche que la laine végétale, animale, isolation polystyrène expansé ou PSE, la paille de riz, le liège composé de cellules remplies d’air, font également objets d’isolant dans plusieurs maisons. Il faut savoir qu’il y a des normes à respecter notamment pour la laine en verre.  Une résistance thermique élevée de R = 8 m2. K/W serait nécessaire qui vise une isolation à double couche. Une première couche sera posée entre les chevrons et la deuxième entre les pannes. Il y a de techniques de pose à respecter par le couvreur afin de bien parachever l’isolation. Au final, une ossature métallique immobilisera les plaques de plâtres.

Les objectifs visés en ces travaux

Autres que les apports thermiques qu’on venait d’énumérer un peu en haut, on a également besoin de lumière dans le comble. Une installation de velux ou une fenêtre pour comble permettra à la fois d’aérer et d’éclairer l’espace aménagée.  Sur cette dernière, si le travail est bien fait, on peut y mettre des placards et les dressings, organiser des penderies, ou juste créer une petite surface de rangements.  En tout, ce sera une combe qui respire et sur lequel on peut bien se permettre de donner un repos bien mérité.

Il est à noter que c’est un travail bien compliqué que ce seul un expert comme ce couvreur dans le 66 peut garantir la qualité.  N’oubliez pas que le comble a aussi besoin de design, alors optez pour un vrai professionnel qui a le talent d’aménager un espace viable avec un design plaisant où l’on peut profiter d’une condition de vie plus ou moins confortable.

Related posts

Pourquoi installer un portail en aluminium

Journal

Mitigeur douche : comment choisir ?

administrateur

L’isolation à un euro : une solution intéressante pour financer les travaux de rénovation énergétique

Odile