Affiliate-talk.com
Image default
Business & B2B

Créer soi-même son site e-commerce – Guide complet

Le commerce en ligne a pris de l’ampleur ces dernières années. La crise sanitaire a d’ailleurs amplifié davantage le phénomène. Aujourd’hui, se lancer dans l’e-commerce constitue un moyen sûr d’avoir un revenu conséquent. Cependant, le secteur est rude et présente énormément de concurrence.

Il ne suffit plus d’avoir un bon produit ou d’offrir de bons services pour avoir un chiffre d’affaires digne du nom. Vous devez pouvoir vous démarquer et rivaliser d’imagination pour véritablement captiver votre public cible. Votre stratégie commerciale commence dès la création de votre site e-commerce. Découvrez donc, étape par étape comment créer vous-même votre site de commerce en ligne.

En amont de la création de votre site

Fondamentalement, vous n’avez pas besoin de compétences ou de capacités particulières pour créer votre site e-commerce. Il suffit de suivre ce guide et de faire preuve de créativité. Vous n’aurez pas non plus besoin d’un budget trop important, mais tout dépend de vos objectifs. Comme l’explique just-business.fr dans ses articles, vous devrez quand même être suffisamment préparé.

En effet, avant de passer à la création proprement dite, vous devez d’abord définir les bases de votre boutique en ligne.

Les bases

Dans un premier temps, vous aurez à choisir le produit que vous désirez proposer. L’idéal est de partir sur un produit que vous aimez et d’opter pour un secteur que vous maîtrisez. Définissez également votre cible (particuliers, entreprises, etc.) de manière assez précise. La formule qui marche en e-commerce est d’offrir un produit qui résout un problème.

Pensez ensuite à un nom et à un logo pour votre site e-commerce. De préférence, choisissez un nom court, facile à prononcer et à retenir, en rapport avec votre activité. Le logo quant à lui devra être facilement reconnaissable et associé à votre nom. Vous pouvez en créer vous-même avec des outils disponibles sur le net. À défaut, un graphiste professionnel pourra vous aider.

Enfin, commencez la recherche des fournisseurs.

L’étude du marché

Cette partie consiste essentiellement à analyser ce que fait la concurrence. Vous devez donc cibler les vendeurs en ligne qui proposent le même produit que vous et évoluent dans le même secteur. Vous pouvez visiter leur site e-commerce pour avoir une idée de :

  • Leurs services supplémentaires
  • Leurs conditions de vente, paiement et livraison
  • La présentation et l’efficacité de leur site

Il serait utile d’établir un document pour noter les éléments nouveaux que vous souhaitez apporter pour faire de l’ombre à la concurrence.

Les outils dédiés à la création

Plusieurs solutions s’offrent à vous en matière de création de site e-commerce. Il est d’ailleurs recommandé de se renseigner sur les fonctionnalités des différents éditeurs afin de choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins.

Tout d’abord, vous pouvez effectuer la création grâce à un CMS Open Source. Dans ce cas, vous installez le CMS sur un hébergeur (au choix). Vous procédez ensuite à la configuration pour créer la boutique en ligne. Cette solution est gratuite, mais assez chronophage.

Ensuite, vous pouvez passer par des prestataires reconnus comme étant des éditeurs de site e-commerce pour une création clé en main. Avec ces outils, la présentation et la disposition des pages du site sont déjà disponibles avec des templates et d’autres éléments. Tout ce que vous aurez à faire est de réaliser une personnalisation.

Pour ces solutions, vous aurez généralement à débourser des fonds pour un abonnement, mais la création est beaucoup plus rapide. Vous bénéficiez d’ailleurs d’une période d’essai pour apprécier les différentes fonctionnalités avant de vous décider.

Indépendamment de la solution choisie, pensez avant tout aux visiteurs qui viendront sur votre site. La navigation devra être fluide et claire avec un chargement rapide des pages. Pensez à harmoniser les couleurs, les images et les contenus pour donner envie aux visiteurs de rester sur votre site. Évitez aussi et surtout d’encombrer votre interface avec des éléments inutiles. Enfin, n’oubliez pas d’optimiser votre site pour qu’il demeure accessible et fluide aussi bien sur un ordinateur que sur un smartphone.

La création du nom de domaine

Le nom de domaine n’est rien d’autre que l’URL ou l’adresse web à partir de laquelle tout le monde pourra retrouver votre boutique en ligne. Selon le marché que vous visez, vous pouvez choisir une extension spécifique. Par exemple, pour vendre localement, vous pouvez utiliser .fr, .it ou encore .be. Si vous comptez vous établir à l’international, alors l’extension .com est celle qui vous convient le mieux. Le type d’extension a une influence directe sur votre référencement.

Toutefois, le mieux est de se mettre très tôt à la recherche du nom de domaine. En effet, il y a de fortes chances que le premier nom auquel vous pensez soit déjà pris. Vous aurez alors à en chercher d’autres. Certains éditeurs de site e-commerce proposent même une partie dédiée au nom de domaine. Cela vous donne la possibilité de vérifier rapidement si le nom n’est pas déjà pris.

À défaut, vous pouvez vous rendre sur un site spécialisé pour chercher un nom de domaine.

La création de la charte graphique

La charte graphique est un peu comme votre empreinte. C’est elle qui met en valeur votre marque et c’est par elle qu’on vous reconnaît. Il s’agit en réalité de l’ensemble des couleurs, polices et autres caractères que vous utiliserez sur votre site e-commerce. L’idéal est de ne pas aller au-delà de trois couleurs différentes et de trois polices différentes.

Le choix des couleurs se fait selon ce que vous proposez et l’image de marque que vous souhaitez véhiculer. Il est aussi important de veiller à harmoniser les couleurs et les polices au risque d’avoir un rendu visuel plutôt désagréable.

Toutefois, gardez à l’esprit que votre charte graphique peut toujours recevoir des modifications au fil du temps.

La rédaction du contenu de votre boutique

Un site e-commerce se compose de plusieurs parties en général. On retrouve une page d’accueil, une page de produits et une page de paiement. Cependant, vous pouvez décider d’intégrer une page blog, à propos ou d’autres pages pour enrichir votre site au besoin.

Pour chaque page, vous avez besoin d’un contenu clair, précis et optimisé qui attire l’attention. Surtout, ne répétez pas les mêmes informations d’une page à l’autre et respectez votre charte graphique.

Par exemple, la page d’accueil présente votre marque et fait un inventaire du/des produit(s) que vous proposez. Elle présente des images attrayantes et un contenu attractif pour pousser le visiteur à consulter les pages suivantes.

La page blog présente divers articles intéressants sur des sujets en rapport avec les produits que vous proposez ou les idéaux que défend votre marque.

La page à propos donne un aperçu sur votre marque, ses valeurs, ses engagements, etc.

La page de paiement quant à elle mentionne toutes les informations nécessaires pour que le client entre ses coordonnées bancaires et passe à l’achat. Elle se doit d’être la plus claire possible pour éviter le phénomène des paniers abandonnés. Elle mentionne également les modalités et conditions de livraison.

Sur la page produit, on retrouve les fiches produits. Ce sont là les contenus descriptifs des produits que vous proposez à la vente. Vos fiches produits doivent être courtes, explicites et donner envie aux internautes d’acheter votre produit. Elles devront être bien rédigées et présenter avant tout les avantages du produit à l’acheteur. Elles mettront aussi en avant l’aspect pratique, esthétique et utile du produit décrit.

Par ailleurs, vous pouvez ajouter des éléments pour inspirer la confiance des visiteurs et les pousser à faire un achat compulsif. On retrouve entre autres les mentions comme :

  • Le nombre restant de produits en stock
  • Une bannière indiquant une limite de temps pour bénéficier d’une réduction
  • Le temps écoulé depuis la dernière visite de la page ou depuis le dernier achat
  • Le témoignage de clients, etc.

Pour finir, les fiches produits devront être optimisées pour un meilleur référencement naturel sur Google. N’oubliez pas aussi d’ajouter des images et vidéos de qualité très attrayantes sans pour autant ralentir le chargement de la page.

Les configurations supplémentaires

À cette étape, vous avez déjà fait une bonne partie du travail. Le reste des configurations consiste surtout à apporter des éléments de confiance aux visiteurs. C’est aussi le moment d’automatiser votre site e-commerce pour le rendre plus efficace.

L’intégration d’un logiciel de gestion

Selon l’éditeur de site e-commerce que vous choisissez, vous aurez diverses options de logiciels. C’est-à-dire que vous aurez besoin d’un logiciel qui se charge de gérer vos stocks, vos commandes ainsi que le suivi des livraisons. Il est assez rare de trouver un logiciel tout-en-un, alors vous pouvez bien configurer un logiciel pour chaque tâche.

De plus, des outils d’analyse s’ajoutent aux logiciels pour vous permettre de suivre en temps réel l’évolution de votre boutique. Sur certains éditeurs, vous aurez besoin de faire migrer vos produits directement depuis le site du fournisseur.

Le mode de paiement et la livraison

Indiquez clairement tous les moyens de paiement possible en rendant le plus facile possible la procédure. Ici également, vous aurez besoin d’intégrer un logiciel pour la gestion des paiements. Mentionnez également le mode, la zone et la durée de la livraison pour clairement informer l’acheteur.

Très souvent, tout est déjà prédéfini sur les éditeurs et vous n’aurez besoin que de personnaliser selon ce que vous faites.

La sécurité

En matière de transactions financières, la sécurité est un indispensable. Rassurez donc vos futurs clients en mentionnant le système de sécurité utilisé sur votre site.

L’assistance clientèle

Une FAQ, un chatbot ou tout autre élément d’échange est indispensable pour assurer un bon SAV à votre client. Ces éléments peuvent aussi intervenir si le visiteur a une préoccupation ou une question en voulant passer à l’achat.

Autres articles à lire

Kalidea : offrez aux salariés la liberté de choisir

administrateur

L’affiliation, comment cela fonctionne ?

administrateur

Ces entreprises qui aident des collectivités pour les manifestations événementielles

Journal

Dubaï est-elle considérée comme un paradis fiscal ?

Journal

Un investissement de son argent dans l’immobilier pour gagner de l’argent

Laurent

Présentation du dispositif CIR

administrateur